Redes da Maré au Brésil

2011
2018
May B à Maré
"May B" à Maré © Sammi Landweer
May B à Maré
"May B" à Maré © David Mambouch
Lia Rodrigues
Lia Rodrigues, Rehearsal © Sammi Landweer
Lia Rodrigues
Portrait de Lia Rodrigues © Sammi Landweer
En 2004, Lia Rodrigues installe la compagnie qu’elle a fondée vingt ans plus tôt au cœur de la favela de Maré, l’une des plus grandes favelas de Rio de Janeiro, et se rapproche de l’association Redes da Maré, qui œuvre de longue date sur ce territoire. Là où les situations d’inégalités économiques et sociales sont criantes et où l’accès à la culture est complexe, Lia Rodrigues et Redes da Maré transforment un hangar en lieu de répétitions et ouvrent des cours de danse pour les habitants. Parallèlement est imaginé un projet de formation continue destiné aux jeunes de la favela : une utopie réalisée en 2010, avec la création de l’École libre de danse de Maré.

Grâce à l’expérience et aux compétences des personnes qui l’animent, l’École libre de danse de Maré, dirigée par la chorégraphe Silvia Soter, propose des cours de qualité aux habitants du quartier, quel que soit leur âge. Ces cours s’adressent également à un public plus large, dans le but de désenclaver le territoire. Un cursus en formation continue, le Nucléo, accueille par ailleurs un groupe d’environ quinze jeunes adultes issus de la favela de Maré, à raison de quatre heures quotidiennes, du lundi au vendredi, et ce sur plusieurs années. 

Depuis 2011, la Fondation d’entreprise Hermès accompagne plus particulièrement le cursus de formation continue développé au sein de ce projet socialement engagé, dédié à la transmission de savoir-faire artistiques. Elle s’est notamment impliquée en soutenant la réhabilitation du bâtiment, et prend en charge une partie des salaires des professeurs ainsi que des bourses d’études. Signe fort du relais des expériences, les plus anciens élèves du centre de formation donnent ensuite, à leur tour, des cours d‘initiation à la danse contemporaine au sein de l’école. 

En 2018, les élèves en formation continue réinterprètent May B de Maguy Marin, une pièce que Lia Rodrigues a vue naître. En 1981, alors jeune danseuse, elle participe en effet à sa création avant de retourner au Brésil et d’engager un travail ancré dans son pays. May B repose sur un déchiffrage de gestes, des plus imperceptibles aux plus essentiels. La pièce se révèle être le lieu d’une transmission particulièrement sensible en direction de jeunes danseurs, amateurs et professionnels. 

En 2018, dans le cadre de son programme New Settings, la Fondation soutient par ailleurs la création, puis la présentation d’une nouvelle pièce de Lia Rodrigues à Paris. La situation politique actuelle au Brésil a joué un rôle essentiel dans le processus de création de ce spectacle, intitulé Fúria. Porté par dix danseurs, il traduit sur scène un sentiment d’urgence.

Disciplines
Solidarité
Lieu
Ecole Libre de Danse de Maré
Maré
Brésil
En 2004, Lia Rodrigues installe sa compagnie au cœur de la favela de Maré, l’une des plus grandes favelas de Rio de Janeiro.
Grâce à l’expérience et aux compétences des personnes qui l’animent, l’École libre de danse de Maré propose des cours de qualité.
Depuis 2011, la Fondation d’entreprise Hermès accompagne ce projet socialement engagé et dédié à la transmission de savoir-faire artistiques.

Informations

Informations pratiques

"May B" au 104, Paris, du 10/04/2018 au 14/04/2018

Site web de l'École libre de Maré

 

Découvrir aussi