Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis

16 mai
16 juin 2018
Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis
Mié Coquempot, "Totem", Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, 2018 © Ville de Romainville
Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis
Mié Coquempot, "Totem", Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, 2018 © Ville de Romainville
Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis
Mié Coquempot, "Totem", Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, 2018 © Ville de Romainville
Chaque année pendant un mois, les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis constituent un rendez-vous incontournable pour les amateurs de danse contemporaine. En écho au festival, des actions impliquant des habitants du département sont organisées tout au long de l’année, dans le but de favoriser l’accès du plus grand nombre aux écritures chorégraphiques actuelles.

Toute l’année, les Rencontres favorisent des moments de découverte et de partage, en initiant de multiples projets de sensibilisation artistique à l’échelle du territoire. Dirigé par un chorégraphe invité, chaque projet repose sur la transmission d’un savoir-faire, la danse, et est imaginé sur mesure, en dialogue avec une ou plusieurs structure(s) partenaire(s). De l’école primaire à l’université, au sein de maisons de quartier, de centres sociaux ou encore de foyers pour personnes âgées, se déroulent ainsi des ateliers, des conférences, des séances d’initiation théorique et/ou pratique. Autant de cadres qui sont propices aux échanges féconds entre participants et artistes et donnent lieu à des créations collectives inédites.

La Fondation d’entreprise Hermès accompagne les Rencontres depuis 2010, faisant ainsi pleinement écho à sa propre conviction, selon laquelle "nos gestes nous créent". En 2018, la Fondation soutient plus spécifiquement cinq projets à destination de personnes issues de l’immigration. À la Maison du temps libre de Stains, Thomas Chopin anime des ateliers hebdomadaires réunissant des adolescents et leurs parents autour de questions liées à l’autorité, à la révolte. Dans plusieurs Maisons pour tous d’Aubervilliers, la compagnie Kivuko explore le temps lors d’ateliers chorégraphiques. À Saint-Denis, Paula Pi interroge le rapport à l’autre, à la différence, au sein d’une structure d’accueil pour migrants, tandis que le chorégraphe et designer lumière Gaëtan Brun-Picard convoque les notions de mémoire et de filiation auprès d’élèves d’une classe de CE1, récemment arrivés en France. À Montreuil enfin, Élodie Escarmelle, accompagnée de l’artiste vidéaste Kostia Testut, développe un projet axé sur la condition des femmes dans la société d’aujourd’hui, en lien avec des adultes étrangers allophones et des personnes en situation d’illettrisme.

France
La Fondation accompagne les Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis depuis 2010.
À travers de nombreux projets, les Rencontres développent une démarche au long cours, profondément ancrée sur le territoire.
Dirigé par un artiste, chaque projet repose sur la transmission d’un savoir-faire, la danse.

Informations

Informations pratiques

Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, du 16/05/2018 au 16/06/2018 en Île-de-France.

www.rencontreschoregraphiques.com

Découvrir aussi