Gregory Halpern en résidence en France

2019
2020
Halpern
Columbus bust, Guadeloupe © Gregory Halpern
Halpern
Hand and Tattoo, Guadeloupe © Gregory Halpern
Halpern
Boys on Mtn, Guadeloupe © Gregory Halpern
Le photographe américain Gregory Halpern est le quatrième lauréat du programme Immersion, une commande photographique franco-américaine. Il a choisi la Guadeloupe comme lieu de résidence, un territoire français à la fois proche et éloigné de son pays, où il s’est confronté au poids de l’histoire et à ses traces dans l’environnement quotidien. L’exposition issue de ce travail, “Let the Sun Beheaded Be”, sera présentée à San Francisco puis à Paris, et assortie d’une publication.

Après s’être documenté sur l’histoire complexe de l’île, Gregory Halpern (1977, États-Unis) effectue trois séjours en Guadeloupe, fasciné par sa situation “entre les deux Amériques et l’Europe”. Guidé par le recueil de l’écrivain martiniquais Aimé Césaire (1913-2008), Soleil cou coupé, auquel il emprunte le titre de son exposition, il se laisse porter par le fil de ses observations et de ses rencontres. Il arpente le territoire principalement à pied, réceptif à ce qui peut surgir, sa démarche se rapprochant d’une déambulation surréaliste. Il photographie ce qu’il voit, se laisse surprendre par l’exubérance de la nature, réalise des portraits d’une rare intensité et enregistre les traces d’une histoire mouvementée. Ainsi imprègne-t-il ses images d’une “inquiétante étrangeté” chère à André Breton (1896-1966).

Aboutissement de ce travail mené in situ, le photographe présente un ensemble d’images sous le titre “Let the Sun Beheaded Be”, au sein du SFMOMA aux États-Unis, avant d’exposer ce travail en France, à la Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris. Un ouvrage monographique éponyme, bilingue français-anglais et édité par Aperture, accompagne ces deux expositions, avec un essai de Clément Chéroux, conservateur en chef de la photographie au San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA) et parrain de cette quatrième édition du programme Immersion.

Depuis 2015, la Fondation d’entreprise Hermès soutient la production de nouvelles œuvres photographiques à travers le programme Immersion, une commande photographique franco-américaine, qui prend la forme de résidences croisées entre la France et les États-Unis. Au terme du projet, une exposition et une publication permettent aux artistes lauréats de diffuser auprès du public les œuvres produites pendant le temps d’Immersion.

Gregory Halpern a choisi la Guadeloupe comme lieu de résidence, un territoire français à la fois proche et éloigné des États-Unis.
Il photographie ce qu’il voit, se laisse surprendre par l’exubérance de la nature et enregistre les traces d’une histoire mouvementée.
Gregory Halpern emprunte le titre de son exposition “Let the Sun Beheaded Be” à l’écrivain martiniquais Aimé Césaire.

Informations

Informations pratiques

Expositions de Gregory Halpern

« Soleil cou coupé » du 8/09/2020 au 18/10/2020 à la Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris (France)

« Let the Sun Beheaded Be » au San Francisco Museum of Modern Art (Etats-Unis) : dates à venir