Résidences d’artistes 2020

nov. 2019
déc. 2020
Résidences 2020
Chloé Quenum, vue d’exposition, "Le Sceau de Salomon", The Engine Room, Wellington, Nouvelle-Zélande, 2018
Résidences 2020
Portrait de Chloé Quenum
Résidences 2020
Bérengère Henin "Sans Titre, hommage à Hockney", 2012
Résidences 2020
Portrait de Bérengère Henin © Anthony Peskine
Résidences 2020
Enzo Mianes, "Noir de fumée", 2018 © Enzo Mianes
Résidences 2020
Portrait d’Enzo Mianes
En 2020, le programme des Résidences d’artistes se poursuit en proposant toujours de nouvelles perspectives de création dans un contexte manufacturier. Bérengère Hénin, Enzo Mianes et Chloé Quenum s’apprêtent à s’immerger dans les savoir-faire d’excellence de la maison Hermès, pour produire de nouvelles pièces aux côtés des artisans et à l’appui de leurs gestes.

Lancé en 2010, le programme des Résidences d’artistes au sein des manufactures Hermès accueille trois nouveaux plasticiens dans trois sites de production, dont deux manufactures qui participent pour la première fois à cette carte blanche artistique.

Née en 1983, Bérengère Hénin abordera les savoir-faire maroquiniers au sein du nouveau site de l’Allan, dans le Doubs, inauguré en 2018. Parrainée par Françoise Pétrovitch, la plasticienne diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris envisage sa résidence sans se départir de l’humour qui traverse son œuvre, à l’image des nombreuses références à l’histoire de l’art qu’elle se réapproprie avec un sens aigu de la dérision. Ainsi souhaite-t-elle réaliser une installation en cuir qui mettrait en scène les traces d’une fête…

Également diplômé de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, Enzo Mianes est né en 1988. Il s’apprête à commencer sa résidence au sein de l’atelier de Challes, dans la Sarthe, spécialisé dans le tissage et le tressage à la main du crin de cheval. C’est la première fois que ce savoir-faire qui se déploie autour d’un métier à tisser historique, le Jacquard, est proposé dans le programme des Résidences d’artistes. Puisant dans le réel pour lui insuffler de la poésie, le plasticien parrainé par Michel Blazy envisage de se frotter à cette mécanique ancienne classée, comparable à certains égards à la pratique du piano, pour créer des motifs inédits sur tissu.

Enfin, Chloé Quenum va être accueillie au sein de la Cristallerie Saint-Louis, un site de production séculaire situé en Moselle, très engagée dans le programme des Résidences d’artistes depuis ses débuts. Née en 1983, la plasticienne que parraine Isabelle Cornaro est elle aussi diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Abordant son travail plastique à travers le prisme de la recherche anthropologique et historique, l’artiste envisage sa résidence à Saint-Louis comme un projet participatif qui mettrait en avant le rôle et les savoir-faire de chaque artisan.

France
En 2020, les plasticiens Bérengère Hénin, Enzo Mianes et Chloé Quenum sont accueillis en résidence.
Après une période d’immersion en manufacture, les plasticiens se lancent dans une création inédite à l’appui des savoir-faire artisanaux.
Pour la première fois, le savoir-faire du tissage et du tressage à la main du crin de cheval est proposé dans le cadre d’une résidence d’artistes.

Informations

Artistes en résidences
  • Bérengère Hénin en résidence au sein de la Manufacture de l'Allan dans le Doubs
  • Enzo Mianes en résidence au sein de l'atelier de Challes dans la Sarthe
  • Chloé Quenum en résidence au sein de la Cristallerie Saint-Louis en Moselle