Résidences d’artistes 2020

nov. 2019
déc. 2020
Résidences 2020
Bérengère Hénin, "La fin de la fête" © Tadzio
Résidences 2020
Bérengère Hénin, "La fin de la fête" © Tadzio
Résidences 2020
Enzo Mianes, "L'harmonie du geste" [titre provisoire] © Tadzio
Résidences 2020
Enzo Mianes, "L'harmonie du geste" [titre provisoire] © Tadzio
Résidences 2020
Chloé Quenum, "La Grande Place" © Tadzio
Résidences 2020
Chloé Quenum, "La Grande Place" © Tadzio
En 2020, le programme des Résidences d’artistes se poursuit en proposant toujours de nouvelles perspectives de création dans un contexte manufacturier. Immergés parmi les savoir-faire d’excellence de la maison Hermès, Bérengère Hénin, Enzo Mianes et Chloé Quenum ont produit des pièces inédites, respectivement en cuir, en crin de cheval et en cristal, avec le concours des artisans et à l’appui de leurs gestes.

Lancé en 2010, le programme des Résidences d’artistes au sein des manufactures Hermès a accueilli en 2020 trois nouveaux plasticiens dans trois sites de production, dont deux manufactures qui participent pour la première fois à cette carte blanche artistique.

Née en 1983, Bérengère Hénin a abordé les savoir-faire maroquiniers au sein du nouveau site de l’Allan, dans le Doubs, inauguré en 2018. Parrainée par Françoise Pétrovitch, la plasticienne diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris a envisagé sa résidence sans se départir de l’humour qui traverse son œuvre. En puisant sa matière parmi les peaux inutilisées, elle a conçu une installation intégralement en cuir, mettant en scène les vestiges d’une fête : boule à facettes marquetée, cotillons cousus ou perforés, napperon en cuir perforé, ainsi qu’un facétieux poisson mécanique gainé. Entre joie et mélancolie, son installation intitulée La Fin de la fête s’inscrit dans la longue tradition des natures mortes – dont elle se distingue par l’exploration plurielle des gestes maroquiniers.

Également diplômé de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, Enzo Mianes est né en 1988. En résidence au sein de l’Atelier de Challes, dans la Sarthe, spécialisé dans le tissage et le tressage à la main du crin de cheval, le plasticien s’est frotté à un métier à tisser historique, le Jacquard : une première dans le programme des Résidences. Comparant les cartons perforés qui déterminent les motifs d’un tissu à une partition, il a composé une bande-son à partir d’objets collectés au hasard avant de littéralement « tisser cette mélodie ». Parrainé par Michel Blazy, l’artiste a rejoint les ateliers de confection de la Holding Textile Hermès à Bourgoin-Jallieu, en Isère, pour habiller ses objets de ce tissu-partition et de chutes de soie. Ainsi ont surgi seize sculptures hybrides, présentées avec la composition musicale sous le titre La Portée du geste.

Enfin, Chloé Quenum a été accueillie au sein de la Cristallerie Saint-Louis, un site de production séculaire situé en Moselle, très engagé dans le programme des Résidences d’artistes depuis ses débuts. Née en 1983, la plasticienne que parraine Isabelle Cornaro est elle aussi diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Abordant son travail plastique à travers le prisme de la recherche anthropologique et historique, l’artiste a développé sa résidence à Saint-Louis sous un format participatif de manière à mettre en avant le rôle et les savoir-faire de chaque verrier. Associant symboliquement un fruit à chacun, elle a produit environ 120 fruits en cristal, librement personnalisés au gré des multiples savoir-faire de la Cristallerie. L’ensemble de ces fruits constitue un portrait par analogie de la communauté artisanale de Saint-Louis, à laquelle elle rend hommage à travers le titre attribué à cette œuvre, La Grande Place, qui désigne d’habitude les verriers les plus qualifiés.

France
En 2020, les plasticiens Bérengère Hénin, Enzo Mianes et Chloé Quenum sont accueillis en résidence.
Après une période d’immersion en manufacture, les plasticiens se lancent dans une création inédite à l’appui des savoir-faire artisanaux.
Pour la première fois, le savoir-faire du tissage et du tressage à la main du crin de cheval est proposé dans le cadre d’une résidence d’artistes.

Informations

Artistes en résidences
  • Bérengère Hénin en résidence au sein de la Manufacture de l'Allan dans le Doubs
  • Enzo Mianes en résidence au sein de l'atelier de Challes dans la Sarthe
  • Chloé Quenum en résidence au sein de la Cristallerie Saint-Louis en Moselle