Programme H Box de 2007 à 2011

2007
2011
Omer Fast
Omer Fast, "Sunday Morning (Part III Of The Tunnel), 5'30, 2010 © Omer Fast
Nikhil Chopra et Munir Kabani
Nikhil Chopra et Munir Kabani, "Man Eats Rock", 22'08, 2011 © Nikhil Chopra et Munir Kabani
Mark Lewis
Mark Lewis, "Td Centre, 54th Floor", 6'00, 2009 © Mark Lewis/Galerie Serge Le Borgne, Paris
Hwayeon Nam
Hwayeon Nam, "Do Not Harm Your Ghost", 16'40, 2010 © Hwayeon Nam
Imaginé dès 2006 par la maison Hermès, puis actif sous l’égide de la Fondation de 2008 à 2011, H Box est un programme de production de vidéos d’artistes, accompagné de son propre dispositif de diffusion. Nomade, ce dispositif original de projection, conçu par Didier Fiuza Faustino, a fait étapes sur trois continents, en Europe, en Asie et en Amérique. Installé au sein d’institutions prestigieuses dédiées à l’art contemporain, il a porté sa programmation d’art vidéo, placée sous la direction de Benjamin Weil, à la rencontre de publics multiples.

Vecteur de transmission du regard curieux que les artistes portent sur le monde, ce programme, qui a pris fin en 2011, demeure un exemple unique de soutien à la production et à la diffusion d’œuvres d’art vidéo. Conçue par l’architecte, artiste et designer français Didier Fiuza Faustino, la H Box est un écrin d’aluminium et de plexiglas pouvant accueillir dix spectateurs par séance. Constituée de deux modules entièrement démontables, elle dispose de pieds réglables lui permettant de s’affranchir du sol. Mobile et fonctionnelle, cette architecture inventive abrite un matériel de diffusion de pointe à la qualité irréprochable, permettant aux spectateurs de pénétrer au cœur des images. 

Confiée au commissaire indépendant Benjamin Weil, la programmation artistique de H Box a été inaugurée au Centre Pompidou, à Paris, avec huit créations inédites. Enrichie annuellement au rythme de quatre nouvelles commandes, cette programmation a ensuite été présentée dans de nombreux lieux d’exposition à travers le monde. D’Omer Fast à Rosa Barba ou Ali Kazma, de Cao Fei à Shahryar Nashat ou Valérie Mréjen, H Box a ainsi permis à vingt et un artistes d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord, alors pour la plupart émergents, de produire des projets souvent ambitieux. L’ensemble forme une collection de vidéos autonomes, sans thématique particulière, dont certaines ont aussi bénéficié d’une résonnance internationale lors de grandes manifestations artistiques, parallèlement à l’itinérance de la H Box.  
 

H Box est un programme de production de vidéos d’artistes, accompagné de son propre dispositif nomade de diffusion.
H Box a permis à vingt et un artistes d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord, de produire des projets souvent ambitieux.
Vecteur de transmission du regard que les artistes portent sur le monde, ce programme demeure un modèle unique de soutien à l’art vidéo.