Portrait Lia Rodrigues

2021
Lia Rodrigues
Lia Rodrigues © Sammi Landweer
À l’occasion de sa 50e édition, le Festival d’Automne à Paris consacre un Portrait à Lia Rodrigues, figure majeure de la scène chorégraphique internationale. La Fondation d’entreprise Hermès soutient cette riche programmation à laquelle l’artiste a souhaité ajouter des pièces de celles et ceux qui ont pu croiser sa route. Un Portrait intense, engagé et généreux, à l’image de la chorégraphe et danseuse brésilienne par ailleurs fondatrice de l’École libre de danse de Maré.

Exceptionnel par son format, ce Portrait prend la forme d’une utopie élaborée comme un musée imaginaire par la chorégraphe Lia Rodrigues. “J’imagine le portrait comme une mosaïque, un collage”, dit ainsi l’artiste. Parallèlement à la présentation de deux de ses pièces (Fables à la Fontaine et Nororoca) et d’une nouvelle création (Encantado), la chorégraphe a endossé le rôle de programmatrice pour proposer les œuvres de celles et eux qui s’inscrivent dans son sillage en poursuivant son travail.

Le Portrait Lia Rodrigues comprend ainsi une constellation de pièces signées par des artistes brésiliens, qui seront présentées en région parisienne. Calixto Neto, Marcelo Evelin, Volmir Cordeiro, Marcela Levi, Cristina Moura, Ana Pi, Renata Carvalho et Gabriela Carneiro da Cunha incarnent autant d’itinéraires artistiques singuliers entre le Brésil et la scène chorégraphique internationale, et Lia Rodrigues invite à les (re)découvrir à travers cette programmation collective, au sein de laquelle figurent de nombreuses créations.

Enfin, un dernier volet de ce Portrait est consacré à l’École libre de danse de Maré, fondée en 2011 par la chorégraphe, en partenariat avec l’association Redes da Maré, sous le titre “Exercice M, de mouvement et Maré”. Des rencontres avec des artistes et intervenants au sein de l’école, des projections de films et des expositions offrent une immersion dans ce lieu de création unique, synonyme d’espoir et de résistance contre les inégalités sociales. “Plus que jamais il faut montrer que la diversité est essentielle pour une autre manière d’être au monde”, rappelle Lia Rodrigues, consciente d’avoir élaboré, à travers ce Portrait, “une proposition politique forte et éthique à un moment où tout bascule”.

Partenaire du Festival d’Automne à Paris de longue date, la Fondation d’entreprise Hermès apporte naturellement son soutien à cette programmation engagée qui met en lumière de manière transversale l’œuvre et l’action de Lia Rodrigues, dont elle accompagne l’École libre de danse de Maré depuis 2011.

France
Ce Portrait prend la forme d’une utopie élaborée comme un musée imaginaire par la chorégraphe Lia Rodrigues.
La chorégraphe a endossé le rôle de programmatrice pour proposer les œuvres de celles et ceux qui s’inscrivent dans son sillage.
Un dernier volet de ce Portrait est consacré à l’École libre de danse de Maré, fondée en 2011 par Lia Rodrigues.

Informations

Programmation
  • Marcela Levi, Lucía Russo, "Let it burn" , du 8 au 12 septembre 2021
  • Gabriela Carneiro Da Cunha, 'Altamira 2042" , du 15 au 19 septembre 2021
  • Luiz De Abreu Calixto Neto, "O Samba do Crioulo Doido" , du 16 au 19 septembre 2021
  • Cristina Moura, "Ägô" , du 16 au 19 septembre 2021
  • Marcelo Evelin "AI, AI, AI" , du 20 au 22 septembre 2021
  • Renata Carvalho, "Manifesto Transpofágico" , du 22 au 25 septembre 2021
  • Lia Rodrigues, Béatrice Massin, Dominique Hervieu "Fables à la fontaine" , du 9 au 16 octobre 2021
  • Ana Pi, "O Banquete" , du 20 au 22 octobre 2021
  • Thiago Granato, "The Sound They Make When No One Listens" , du 20 au 22 octobre 2021
  • Volmir Cordeiro, "Métropole" , du 10 au 24 novembre 2021
  • Lia Rodrigues "Nororoca", du 10 au 17 novembre 2021
  • Ana Pi, "The Divine Cypher", le 19 novembre 2021
  • Lia Rodrigues, "Encantado" , du 1 au 14 décembre 2021

Pour plus d'information, cliquez ici