Expositions à l’Atelier Hermès de 2008 à 2016

21 juin 2008
23 oct. 2016
Phantoms
Bertrand Lavier, vue de l'exposition "Phantoms", 2010 © Kiyong Nam
Earth-Water-Fire-Air
Kimsooja, vue de l'exposition "Earth-Water-Fire-Air", 2010 © Kiyong Nam
Human Fluids
Laurence Dervaux, vue de l'exposition "Human Fluids", 2009 © Fondation d'entreprise Hermès
Rama Lama Ding Dong
Park Chan Kyong, vue de l'exposition "Rama Lama Ding Dong", 2009 © Wonjun Choi
Sora Kim
Sora Kim, exposition personnelle, 2010 © Kiyong NAM
Inauguré en 2006, l’Atelier Hermès rejoint en 2008 le domaine d’action de la Fondation d’entreprise Hermès nouvellement créée. Ce vaste espace d’expositions de près de 350 mètres carrés, situé au sein d’un bâtiment dessiné par l’agence française RDAI à Séoul, présente les œuvres d’artistes contemporains coréens ou issus de la scène internationale. Le Hermès Foundation Missulsang tout comme la qualité de la programmation imaginée par ses commissaires successifs – Sung Wong Kim, Manu Park, Jee Sook Beck, Kim Yunkyoung – ont contribué à faire de l’Atelier un lieu incontournable pour tous les amateurs d’art du sud de la Péninsule.

 

Lorsque l’Atelier ouvre en 2006, le Hermès Foundation Missulsang récompense depuis six années déjà de jeunes artistes coréens. Chaque année jusqu’en 2015, année où le Missulsang devient biennal, la programmation de l’Atelier est rythmée par l’exposition des finalistes de l’édition en cours. Reconnu pour son rôle prescripteur, le prix s’est aujourd’hui largement imposé dans le paysage artistique local. Et les profils de ses lauréats successifs – de 2008 à 2016 : Song Sanghee, Park Yoon Young, Yangachi, Kim Sangdon, Koo Donghee, siren eun young jung, Jang Minseung, Jeong Geumhyung – offrent une image révélatrice de la diversité de la création actuelle en Corée.

Outre les finalistes du Hermès Foundation Missulsang, de nombreux artistes sont invités à exposer à l’Atelier, le plus souvent dans le cadre d’expositions personnelles. Rho Jae Oon fait revivre Mulian, disciple de Bouddha, dans ses aventures pour libérer sa mère des tourments de l’enfer, tandis que Kimsooja s’inspire des quatre éléments à l’origine du monde, la terre, l’eau, le feu et l’air, dans une installation vidéo inédite. Les projets imaginés par Park Chan-Kyong, Natacha Nisic et Kim Young Il questionnent l’identité culturelle, la religion et les croyances. Puisant dans l’histoire récente, Isaac Julien convoque un drame de l’émigration, et Area Park s’inspire d’un album photo trouvé dans les décombres du séisme de 2011 au Japon. À travers deux mises en scène fort éloignées l’une de l’autre, Hong Seung-Hye et Jim Lambie bouleversent les repères des visiteurs et jouent avec l’espace même. Une peintre, Park Meena, et un designer, Jackson Hong, confrontent leurs processus artistiques respectifs en une expérience pop qui interroge le rôle des arts appliqués et des beaux-arts. Après avoir présenté ses sculptures en verre transparent soufflé à La Verrière, l’espace bruxellois de la Fondation, puis à Aloft at Hermès (anciennement Third Floor) à Singapour, Laurence Dervaux les dévoile pour la première fois en Corée. De fait, l’histoire de l’Atelier est riche en premières, dont celle de la présentation de la série “Coréennes” de Chris Marker, restée inédite dans la Péninsule depuis 1959. En hommage, quatre artistes contemporains, Hong-Goo Kan, Rho Jae Oon, Yoon-Suk Joon et Sejun Hwang, tissent un dialogue imaginaire avec le réalisateur de La Jetée.

Depuis sa création, la Fondation apporte une attention constante au soutien à l’international d’artistes français, reconnus ou émergents. C’est ainsi que Bertrand Lavier a bénéficié de sa première exposition personnelle en Asie entre les murs de l’Atelier. Et que “Condensation”, l’exposition présentant les œuvres issues des quatre premières années du programme de Résidences d’artistes de la Fondation, a fait étape à Séoul, après Paris et Tokyo. Seize artistes, pour la plupart actifs en France – Marcos Avila Forero, Oliver Beer, Simon Boudvin, Gabriele Chiari, Elisabeth S. Clark, Marine Class, Marie-Anne Franqueville, Sébastien Gschwind, Atsunobu Kohira, Oh You Kyeong, Benoît Piéron, Félix Pinquier, Émilie Pitoiset, Andrès Ramirez, Olivier Sévère, Anne-Charlotte Yver –, pour seize œuvres en cristal, soie, cuir ou métal argenté, réunies sous le signe de l’alchimie par le commissaire de l’exposition, Gaël Charbau.

Lieu
Atelier Hermès
Séoul
Corée du Sud
Le Hermès Foundation Missulsang tout comme la qualité de sa programmation d’expositions ont contribué à faire de l’Atelier un lieu incontournable.
Lorsque l’Atelier ouvre en 2006, le Hermès Foundation Missulsang récompense depuis six années déjà de jeunes artistes coréens.
Outre les finalistes du Hermès Foundation Missulsang, de nombreux artistes coréens ou issus de la scène internationale ont été invités à exposer à l’Atelier.

Informations

Informations pratiques

Maison Hermès Dosan Park B1F
B1F 7, Dosan-daero 45-gil,
Gangnam-gu, Séoul,
Corée du Sud
+82-2-3015-3248

Entrée Libre

Commisaire

Gaël Charbau