Cycle d'expositions à La Grande Place avec le Centre Pompidou-Metz

22 sept. 2014
14 mars 2016
Cristallisations - La naissance d’un ordre caché
Vue de l'exposition "Cristallisations - La naissance d’un ordre caché", La Grande place musée du cristal Saint-Louis © Frédéric Goetz
Cristallisations - La naissance d’un ordre caché
Vue de l'exposition "Cristallisations - La naissance d’un ordre caché", La Grande place musée du cristal Saint-Louis © Frédéric Goetz
Efflorescences
Vue de l'exposition "Efflorescences", La Grande place musée du cristal Saint-Louis © Camille Roux
Efflorescences
Vue de l'exposition "Efflorescences", La Grande place musée du cristal Saint-Louis © Camille Roux
Simples Gestes
Vue de l'exposition "Simples Gestes", La Grande place musée du cristal Saint-Louis © Tadzio
Simples Gestes
Vue de l'exposition "Simples Gestes", La Grande place musée du cristal Saint-Louis © Tadzio
En 2014, la Fondation inaugure un nouvel espace d’exposition à La Grande Place, musée du cristal Saint-Louis, à Saint-Louis-lès-Bitche, dans l’Est de la France. Elle en assure la programmation en partenariat avec une institution culturelle de la région, invitée à imaginer un cycle de trois expositions successives. Organisées avec la complicité de la Cristallerie Saint-Louis, celles-ci sont axées sur la création contemporaine, souvent mise en relation avec des savoir-faire. Alors que l’exposition "Formes simples" est présentée au Centre Pompidou-Metz en coproduction avec la Fondation, le souhait de prolonger la collaboration avec l’institution messine à La Grande Place a naturellement été formulé.

Intitulée "Simples Gestes" et imaginée par Jean de Loisy et Sandra Adam-Couralet, respectivement commissaire et commissaire associée de "Formes simples" au Centre Pompidou-Metz, la première exposition de ce cycle se concentre sur les gestes. Chaque œuvre présentée à Saint-Louis dévoile l’écriture du corps en action, au travers de gestes portant en eux le plus ancien et le plus actuel de l’humanité. De l’usure du galet par la paume qui le manipule (Gabriel Orozco) aux mouvements machinaux du quotidien (Natacha Nisic, Ali Kazma), de l’usage virtuose des outils (Jean-Luc Vilmouth, Guillaume Leblon) à la danse (Eva Kotatkova, Aneta Grzeszykowska, Émilie Pitoiset),  ces gestes particularisent l’homo faber, que ce soit dans les mouvements élémentaires qui deviennent musique ou sculptures (Melik Ohanian, Jean-Marie Appriou) ou ceux qui glissent sur les écrans qui ont envahi nos vies (Julien Prévieux).

Deuxième occurrence de ce cycle, "Cristallisations La naissance d’un ordre caché" s’inspire du contexte même du site de production et de monstration. Ses commissaires, Hélène Guenin et Alexandra Müller, se sont inspirées de l’homonymie entre le matériau travaillé à Saint-Louis, le cristal de verre, et le cristal au sens physique du terme. En référence à l’astronome du XVIIe siècle Johannes Kepler, et à ses considérations sur l’harmonie géométrique des cristaux de glace, elles ont réuni des œuvres et des documents scientifiques prenant comme point de départ l’émergence d’une structure dans le chaos de la matière diffuse. Oscillant entre le hasard et la nécessité, évoquant les idées de répétition, de sédimentation, ou encore de cristallisation, chaque objet fait écho à la "cosmopoétique" du savant.

La dernière exposition du cycle, dont le commissariat a également été confié à Hélène Guenin, poursuit cette plongée dans l’univers de la Cristallerie en présentant le travail de Capucine Vandebrouck (France, 1985). Placée sous le signe d’une rencontre fortuite entre la chimie des matériaux et la licence poétique, son exposition personnelle s’intitule "Efflorescences". Un mot aux multiples consonances choisi par l’artiste pour présenter ses œuvres à la poésie involontaire, nées de la vie de la matière et de l’apparition des formes. Réalisées en résonnance avec le lieu, celles-ci constituent un paysage en métamorphose permanente.

Lieu
La Grande Place, musée du cristal Saint-Louis
Saint-Louis-lès-Bitche
France
Chaque œuvre de "Simples Gestes" dévoile l’écriture du corps en action.
"Cristallisations – La naissance d’un ordre caché" s’inspire du contexte même du site de production et de monstration.
Les œuvres de Capucine Vandebrouck constituent un paysage en métamorphose permanente.

Informations

Exposition "Simples Gestes"

"Simples Gestes", du 22/09/2014 au 01/03/2015.

Avec les artistes : Jean-Marie Appriou, Aneta Grzeszykowska, Ali Kazma, Eva Kotatkova, Guillaume Leblon, Natacha Nisic, Melik Ohanian, Gabriel Orozco, Émilie Pitoiset, Julien Prévieux, Jean-Luc Vilmouth.

Commissaires :

  • Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo ;
  • Sandra Adam-Couralet, commissaire indépendante.

Exposition "Cristallisations - La naissance d’un ordre caché"

"Cristallisations - La naissance d’un ordre caché", du 09/04/2015 au 21/11/2015.

Avec les artistes : Guillaume Barborini, Wilson Alwyn Bentley, Benoît Billotte, Soyoung Chung, Dorothy Cross, Edith Dekyndt, François Génot, Ernst Haeckel, Ilana Halperin, Robert Hooke, Jérôme Knebusch, Jan Cornelis Mol, Ukichiro Nakaya, Jean Painlevé.

Commissaires :

  • Hélène Guenin, responsable du pôle programmation ;
  • Alexandra Müller, chargée de recherches, Centre Pompidou-Metz.
Exposition "Efflorescences"

Capucine Vandebrouck, “Efflorescences“, du 15/10/2015 au 14/03/2016

Commissaire :
Hélène Guenin, responsable du pôle programmation, Centre Pompidou-Metz.