fermer fermer
projet précédent
projet précédent
Suisse / Lausanne

Les cueilleurs s’organisent

FloreS, lauréat du second appel à projets « Biodiversité et savoirs locaux »

Derrière un produit à base d’ingrédients naturels se cache peut-être un cueilleur de plantes sauvages… Les industriels de la cosmétique, de la pharmacie ou de l’agro-alimentaire utilisent de plus en plus de ressources naturelles issues de la flore française. Le projet FloreS suit les professionnels de la cueillette dans leur parcours vers la reconnaissance de leurs savoirs et savoir-faire. 

Fondation d'Entreprise Hermès - Les cueilleurs s’organisent
© Michael Arnou

Dans les campagnes françaises, la cueillette, longtemps considérée comme une activité anecdotique, voire archaïque, renouvelle son image. Les plantes sauvages sont de plus en plus mobilisées dans le cadre d’un marché industriel et globalisé. Face à l’engouement pour les ingrédients naturels, les cueilleurs de plantes sauvages souhaitent valoriser leur savoir-faire et inscrire leur métier dans une démarche de qualité et de respect de l’environnement.

Conduit avec l’Association française des cueilleurs professionnels de plantes sauvages (AFC), le projet FloreS, soutenu par la Fondation d’entreprise Hermès, mène une réflexion pour le développement d’une cueillette durable. Aujourd’hui, le métier de cueilleur n’existe pas officiellement. La collecte de plantes sauvages relève de divers statuts, peu réalistes devant les caractéristiques du métier. Devenir légitime en tant que professionnel se fait pas à pas et une des premières étapes, menée avec le projet FloreS, consiste à élaborer de manière participative une « charte » engageant les cueilleurs membres de l’AFC sur un certain nombre de principes et de valeurs défendues par la profession ainsi qu’une méthode d’inventaire des savoirs et savoir-faire et d’identification des bonnes pratiques. En fins connaisseurs du terrain, les membres de l’AFC souhaitent se rapprocher des organismes de certification et des gestionnaires des espaces naturels pour la reconnaissance de leur profession et pour une utilisation durable de la biodiversité sauvage. Le partenariat scientifique au sein de projet FloreS va dans ce sens.

Découvrir la vidéo du projet

projet suivant
projet suivant

équipe

Porteur:
Université de Lausanne - Institut de géographie et durabilité

Équipe :
Valérie Boisvert, économiste de l’environnement (UNIL)
Claire Julliand, doctorante en socio-anthropologie (UNIL)
Florence Pinton, sociologue (AgroParisTech)
Membres du bureau de l’AFC, Association française des cueilleurs professionnels de plantes sauvages
Ezra Ricci et Florian Reinhard de l’ADAP