fermer fermer
projet précédent
projet précédent
France, Lyon

Bianca Argimon à la Holding Textile Hermès

À l’Ouest d’Éden

En résidence à la Holding Textile Hermès, Bianca Argimon décompose un dessin figuratif en fonction de ses couleurs, ses étapes de production, son échelle. Ce processus, associé à différents savoir-faire d’impression sur soie, a conduit l’artiste à mettre en scène cette matrice dans des jeux de transparence et de superposition.

Fondation d'Entreprise Hermès - Bianca Argimon à la Holding Textile Hermès
© Tadzio

Au commencement était un dessin originel représentant le jardin d’Éden. Loin de la vision idyllique, il s’agit d’une interprétation personnelle de Bianca Argimon avec la distance critique propre à son regard. Accueillie en résidence à la Holding Textile Hermès dans la région lyonnaise, la jeune artiste franco-espagnole a choisi de décliner ce motif et d’en décomposer formes et couleurs au fil d’une œuvre plurielle imprimée sur différents types de soie.

Pièce centrale, le dessin fait écho à une œuvre en volume – quatre grandes mousselines de soie suspendues, respectivement en cyan, magenta, jaune et noir – qui le reconstitue par superposition. Une autre œuvre, un robrack, rassemble cette fois à moindre échelle sept mousselines de soie imprimées reprenant chacune une étape de production du même dessin. Une autre pièce figure, sur un petit twill vintage, un détail agrandi du jardin, tandis que quelques pixels verts tirés de cette nature idyllique deviennent des faces de dés qui, associés à un gobelet, font écho à un jeu de chance espagnol.

Parrainée par Jean-Michel Alberola qui fut son professeur à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris et qui souligne sa « très belle imagination, toujours axée sur l’actualité », Bianca Argimon est à la recherche de « ce qui va révéler des points de contradiction de notre monde contemporain ». De fait, cet insaisissable jardin d’Éden n’est pas sans écho avec notre société. La décomposition méthodique de son dessin, accompagnée par les savoir-faire de la soie, confère une dimension mystérieuse à ce paradis perdu.

>> Le portrait du parrain Jean-Michel Alberola
>> Le portrait de l'artiste
>> La manufacture
>> Les échanges entre l'artiste et les artisans

>> Découvrir l'œuvre finalisée

projet suivant
projet suivant

équipe

Parrain : Jean-Michel Alberola