fermer fermer
projet précédent
projet précédent
Paris

I Wish I Could Speak in Technicolor

Un spectacle de Simon Tanguy, Roger Sala Reyner et Fanni Futterknecht (New Settings #6)

Plongés dans un environnement incongru, deux hommes s’efforcent de résister et de créer du sens. Associant l’univers étrange de Fanni Futterknecht et la large palette d’interprétation de Simon Tanguy et Roger Sala Reyner, I Wish I Could Speak in Technicolor offre une variation fantasque sur la métamorphose. 

Fondation d'Entreprise Hermès - I Wish I Could Speak in Technicolor
© Christian Berthelot

Cela pourrait être un jardin d’enfant, une décharge publique ou les ruines d’un rituel étrange. À chacun d’y projeter ses propres chimères. Seule certitude : les objets qui emplissent la scène ont été dessinés par la plasticienne autrichienne Fanni Futterknecht dont l’univers coloré n’est pas sans étrangeté. Cet espace indéfinissable, deux hommes font le pari de le traverser et de se confronter à lui : Simon Tanguy et Roger Sala Reyner se rencontrent, s’emparent des objets, se prolongent grâce à eux, se transforment.

Ainsi les objets sont-ils utilisés comme des prothèses, des extensions de leurs corps ou de leurs visages. Ils endossent une dimension vivante. Au-delà d’une simple scénographie, ils interagissent avec les interprètes et s’affirment comme le troisième corps de leur danse. I Wish I Could Speak in Technicolor déconstruit les identités et les formes, juxtapose des choses qui ne vont pas ensemble et s’engage dans une expérience de métamorphose.

Oscillant entre différents registres, cette pièce est au croisement des pratiques de ses protagonistes : danse, comédie, cirque pour les deux interprètes, Roger Sala Reyner et Simon Tanguy, et art contemporain insufflé par les objets conçus par Fanni Futterknecht. Ce projet inclassable est notamment porté par la grande complicité entre les deux danseurs, déjà prégnante dans Gerro, Minos and Him, pour lequel Simon Tanguy avait reçu le 2e prix de Danse Élargie en 2010. I Wish I Could Speak in Technicolor s’inscrit cette fois dans le cadre du programme New Settings #6 de la Fondation d’entreprise Hermès qui en a soutenu la production et la diffusion au Théâtre de la Cité internationale à Paris.

projet suivant
projet suivant

événements

Théâtre de la Cité internationale
lundi 28 et mardi 29 novembre 2016, 20 h 30
Durée env. 1 h 

équipe

Chorégraphie et danse Simon Tanguy et Roger Sala Reyner
Concept visuel, Installation et Esthétique des personnages Fanni Futterknecht
Dramaturgie Igor Dobricic
Création Lumière Léa Schneidermann • Musique originale composée et interprétée par Louis Arlette • Assistanat installation costumes Louise Cariou et Edith Payer • Régie générale Ronan Bernard • Coordination générale Marion Cachan • Regard extérieur Marezna Kreminska • Remerciements Fantin Dassonville, Elena Mitzeva, Solène Ferreol, Mathieu Mélo
Production Compagnie Propagande C • Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme
New Settings • Coproduction Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis ; Centre chorégraphique
national de Grenoble ; Centre chorégraphique national - Ballet de Lorraine ; La Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc •
Partenaires DRAC Bretagne ; Conseil régional Bretagne ; Agglomération de Saint-Brieuc • Avec le soutien de La Ménagerie de verre dans le cadre du studiolab ; Les Subsistances, Résidence 2016/17, Lyon ; D.ID Plateforme pour la recherche chorégraphique, Autriche ; Le Collectif Danse Rennes Métropole

liens