fermer fermer
projet précédent
projet précédent
Paris

BOMBYX MORI

Un spectacle de Ola Maciejewska (New Settings #6)

On songe à des fleurs vénéneuses ou à des papillons en vol, mais ces images fugaces disparaissent aussitôt dans un flux de gestes magistraux. Imaginé par Ola Maciejewska, BOMBYX MORI déploie une chorégraphie de drapés, sculpte le mouvement et en épuise les formes.

Fondation d'Entreprise Hermès - BOMBYX MORI
© Martin Argyroglo

Sculptures sombres, mouvantes, insaisissables, qui hypnotisent le public : BOMBYX MORI repousse les limites des spectaculaires volutes avec lesquelles Loïe Fuller bouleversa les codes de l’art chorégraphique. En 1892, la danseuse américaine créait la Danse serpentine à New York : un nouveau répertoire de formes se dessinait grâce à des jeux de drapés en mouvement, apportant un véritable souffle de liberté à la danse moderne.

Depuis 2011, la danseuse et chorégraphe d’origine polonaise Ola Maciejewska poursuit un projet de recherche consacré à la pionnière américaine. Présenté en 2015 au Centre national de la danse, son solo vertigineux est devenu une pièce pour trois interprètes, dont la richesse visuelle se double d’une ambition critique.

Ainsi, les formes qui se déploient demeurent éphémères et mouvantes, sans jamais se laisser réduire à un référent évident. Et c’est toute notre conception binaire du monde, entre humains et non-humains, êtres doués de raison et créatures irresponsables, dominants et dominés, qui se voit questionnée par cette liberté offerte à notre regard.

À l’image du ver à soie, travailleur infatigable qui a donné son nom à la pièce, BOMBYX MORI épuise les formes mais aussi les corps au prix d’un engagement physique très fort pour les danseurs. Amplifié, le son – respiration des artistes et bruit des tissus qui fendent l’air – crée une véritable tension dans l’exécution des figures magistrales, parfois terrifiantes. Cette pièce troublante s’inscrit dans le cadre du programme New Settings #6 de la Fondation d’entreprise Hermès qui en a soutenu la production et la diffusion au Théâtre de la Cité internationale à Paris.

>> Découvrez la vidéo

projet suivant
projet suivant

événements

Théâtre de la Cité internationale
mardi 22 et mercredi 23 novembre, 20 h 30
Durée : 1 h 

équipe

Conception Ola Maciejewska
Pièce pour trois danseurs, avec Amaranta Velarde Gonzalez, Keyna Nara & Ola Maciejewska
Lumière et son Thomas Laigle, Ola Maciejewska
Costume Valentine Solé
Production So We Might As Well Dance
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings • Coproduction : Ménagerie de verre – Paris (FR), LE CN D un centre d’art pour la danse (FR), Productiehuis Rotterdam (NL), Veem House for Performance (NL), Centre chorégraphique national de Caen en Normandie dans le cadre du programme « Artiste associé ». • Avec l’aimable soutien de Vivarium Studio, Nanterre-Amandiers - Centre dramatique national.• Remerciements à ICK Amsterdam, Judith Schoneveld, Nienke Scholts.
Ola Maciejewska est une artiste associée au Centre chorégraphique national de Caen en Normandie.

liens